International › APA

Politique, santé et sport au menu des quotidiens marocains

Pas d'image

Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent de larges commentaires à la question du Sahara, la transfusion sanguine, les Marocains résidant en Espagne et la finale de la Ligue africaine des champions entre le WAC et l’Espérance de Tunis.+Al Ahdath Al Maghribia+ écrit que depuis qu’il a succédé, en avril 2017, à l’Américain Christopher Ross en tant qu’Envoyé spécial du SG de l’ONU au Sahara, Horst Köhler, l’ancien président allemand (76 ans), a réussi à imprimer sa propre méthode à la gestion du dossier dont il a été chargé.

Durant les 20 premiers mois suivant sa désignation par Antonio Guterres, Köhler a d’abord commencé par initier des rencontres séparées avec les délégations marocaine, algérienne, mauritanienne et du Polisario pour se faire une idée et esquisser une solution réaliste qui mettrait définitivement fin au vieux conflit créé autour de la question du Sahara, rappelle le journal.

Dès fin 2018, il a réussi à renouer le dialogue, interrompu depuis plus de six années, entre les différentes parties en les réunissant à deux reprises (décembre 2018 et mars 2019) autour d’une même table à Genève. La troisième table ronde du même genre, prévue mais dont la date n’avait pas été fixée, n’aura finalement pas lieu.

+L’Economiste+  indique qu’il a fallu 4 ans et deux gouvernements pour que les décrets d’application de la régionalisation avancée soient enfin votés. Toutefois, rien n’est encore gagné.

Ce chantier de démocratisation et de modernisation des structures de l’État reste encore tributaire d’un autre processus. La charte de déconcentration, qui permettra de doter les collectivités régionales d’une plus grande autonomie, de moyens financiers et d’élites, peine encore à voir le jour.

Encore un autre grand projet du Maroc pris en otage par la lenteur de l’administration et les querelles politiciennes, déplore le quotidien.

+L’Opinion+ fait savoir que pour l’actuel mois de Ramadan, le centre de transfusion sanguine de Rabat a totalisé 12.139 poches de sang, ce qui représente 52,77 % de l’objectif à atteindre, qui est de 23.000 poches.

«Cet objectif reste atteignable compte tenu que, généralement, les dons augmentent vers la fin de Ramadan», a expliqué Mohammed Benajiba, directeur du centre national de transfusion sanguine, cité par le journal.

 « Nous disposons de quatre camions de transfusion ou unités mobiles de collecte, au niveau de Fès, de Rabat et de Casablanca. Et l’on a surtout un programme national qui cible les collectes au niveau des 240 mosquées mobilisées pour le mois de Ramadan, là où la population est importante », a dit Benajiba dans un entretien au quotidien.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ rapporte que les travailleurs marocains en Espagne sont classés en première position, avec 270.432 travailleurs inscrits à la sécurité sociale à fin avril 2019, selon des statistiques du ministère espagnol du Travail, Immigration et Sécurité sociale.

Ils ont ainsi maintenu leur position sur la liste de travailleurs issus des pays non européens, suivis par les Chinois (105.451 affiliés), les Equatoriens (73.323) et les Colombiens (67.796).

Au registre sportif, +Al Massae+ écrit que le Wydad de Casablanca tentera de remporter la finale de l’édition 2019 de la Champions League africaine en battant l’Espérance de Tunis au Complexe Moulay Abdellah.

Un match difficile au vu de la rivalité historique qui oppose les deux clubs et le net avantage au profit du club tunisien qui a toujours maitrisé son sujet lors des finales disputées contre le Wydad.

Lors de la saison 1998, les deux clubs ont croisé le fer au stade Rades de la capitale tunisienne. L’espérance avait étrillé le Wydad (4-1) en demi-finale de la compétition, et malgré une défaite 0-2 au retour à Casablanca, les Tunisiens avaient accédé en finale, rapporte le quotidien.

La rencontre de 2009 comptant pour la Coupe arabe avait un accent de revanche pour le Wydad. Le club de Tunis, alors coaché par Faouzi Benzarti, avait pris l’avantage au Complexe Mohammed V à Casablanca (1-0). Au match retour, alors que le Wydad menait 1-0, il subira une douche froide après l’égalisation des Tunisiens sur un penalty transformé par Oussama Derraji. Les Tunisiens remporteront le trophée.

Autre indicateur en faveur de l’Espérance: le nombre de finales disputées par les deux clubs. Le Wydad s’est qualifié en finale à quatre reprises et remporté le trophée deux fois, tandis que l’Espérance de Tunis s’est hissée sept fois en finale dont les deux dernières éditions et remporté le titre trois fois.


À LA UNE

Retour en haut