Politique › Actualité

Propos ethnocentriques: Dalein interpelle Alpha Condé  

(c) droits réservés

« Nous voulons que Kindia soit dirigé par des arrivistes, des étrangers. Nous avons besoin des natifs de Kindia pour diriger notre commune », ces propos sont du premier  imam de Kindia.

Ainsi, l’imam, dit on, faisait allusion au candidat de  l’UFDG à la commune de Kindia à l’occasion des élections communales du 04 février dernier.

Pendant l’assemblée générale de son parti samedi dernier, Cellou Dalein Diallo a estimé que ces propos doivent interpeller le président de la République en personne.

« Ce qui a été dit à Kindia, nous nous adressons pas à l’auteur, c’est le président de la République qui est interpellé. C’est lui qui prête serment de veiller sur l’application de la constitution qui fait de la Guinée une République et chaque citoyen, partout où il est, a le droit d’exercer pleinement ses droits et accomplir ses devoirs. Il n’y a pas un territoire pour une partie du guinéen, le territoire de la Guinée appartient à tous les Guinéens…« ,  a dit le leader de l’UFDG avant de préciser que « le droit d’installation, le droit d’exercer les activités de son choix dans le respect des lois, le droit d’élire et d’être élu  est valable sur l’ensemble du territoire de la République de Guinée. C’est ça le fondement de la République… » précise t-il

« Nous , nous interpellons pas un imam c’est monsieur le président de la République qu’on doit entendre, il faut qu’il respecte son serment. Lorsque quelqu’un veut violer les bases de l’unité nationale, les bases de la cohésion sociale, les bases de la République on a droit à entendre le président de la République. C’est lui et lui seul qui doit réagir et vigoureusement pour mettre un terme à des tels propos, à des tels pratiques qui mettent en danger notre nation guinéenne. C’est lui que nous interpellons, M. le président vous devez réagir. Le peuple de Guinée vous attend, vous avez prêté serment de défendre l’intégrité de la nation, l’unité du pays. Lorsque des propos menacent l’unité de la nation on doit vous entendre », a t-il sollicité .


Plus loin,  le chef de file de l’opposition guinéenne a  invité Alpha Condé à poser des actes allant dans le sens de l’apaisement et de l’unité nationale.

« Vous devez poser des actes, tenir un discours pour dissuader toute velléité de mettre en cause, en danger l’unité de notre pays. Les Guinéens ont fait beaucoup de preuves de responsabilité, et d’esprit républicain. On aurait pu vous dire d’aller se présenter au Burkina parce que vous ancêtres, vos parents viennent de là-bas, on l’a pas fait parce que vous êtes Guinéen, vous êtes né en Guinée, vous avez la nationalité guinéenne même si on dit que votre père est malien votre mère est burkinabè  vous avez le droit élu en République de Guinée« , a rappelé l’opposant au régime Condé.

Pour Cellou Dalein Diallo, la Guinée, à l’image des autres, doit être un pays moderne. « On ne vous a jamais opposé ça en Guinée. Les guinéens généreusement ne vous ont jamais opposé l’origine. On veut être un État moderne, les USA ont élu Barack Obama sans dire qu’il était d’origine africaine. La France a élu Sarkozy sans dire qu’il était d’origine hongroise. (…) nous voulons être dans un pays moderne où chaque citoyen exercera pleinement tous ces droits. Monsieur le président ce comportement vous interpelle, il faut que vous rassurer le guinéen que vous êtes le président de tous les guinéens, de toute la République« , a t-il conclu.

À LA UNE
Retour en haut