Politique › Justice

QNET interdit de toute activité en Guinée

QNET (c) Droits réservés

Les ministres de la Justice, Mamadou Lamine Fofana et de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Bouréma Condé ont dans un arrêté interministériel interdit lundi « toute activité liée au groupement dit Qnet ».

« Sont et demeurent interdites sur l’ensemble du territoire national toutes activités liées au groupement qui se fait appeler Qnet et de nature à entraîner les mouvements illicites de capitaux, des trafics illicites de migrants, des regroupements et formations clandestins d’éléments nationaux et étrangers, des manœuvres frauduleuses de nature à porter atteinte aux biens d’autrui et à l’ordre public », décident les autorités dans l’arrêté lu à la télévision nationale.

« Les auteurs des dites activités seront après audition par les officiers de police judiciaire déférés devant le procureur de la République territorialement compétent », ajoute le communiqué.

Cette décision intervient alors que nombreux jeunes, arrivés par vagues en Guinée, sont arrêtés avec des amulettes et autres anti-balles. Ils disent travailler pour Qnet, la société internationale de vente directe.

Souleymane Doumbouya, consultant de Qnet en Guinée a de son côté affirmé dans la soirée que « le fait de faire venir des personnes, prendre des maisons pour elles, les entretenir n’est pas dans le règlement de Qnet ».

«La société Qnet est appréciée par son règlement intérieur et procédure qui conditionnent ses ventes. Tout RI qui s’hasarderait à violer ses principes s’expose à des sanctions. Ce que ces jeunes ont eu à faire, ce n’est pas sous les recommandations de la société Qnet. La société n’a pas d’employés, elle n’a que des clients. Le cas des exodes est formellement condamné par  Qnet. Par contre, c’est une activé qui nécessite un regroupement mais, pas pour dormir au bureau où ils se trouvent. Le fait de faire venir des personnes, prendre des maisons pour elles, les entretenir n’est pas dans le règlement de Qnet. Ceux qui le font, c’est la fraude », souligne-t-il.

Fondée en 1998 par le puissant homme d’affaires Vijay Eswaran, la société Qnet -dont le siège principal est à Hong Kong, en Chine- est implantée dans plus de 100 pays dans le monde et est membre de la World Federation Direct Selling Associations.


À LA UNE

Retour en haut