Politique › Sécurité

Rançonnage: un policier arrêté à Conakry

Un policier aux arrêts (c) Droits réservés

Alors que les hommages fusent à l’endroit du lieutenant Marie Jeanne Sylla, décédée hier, jeudi, un policier a été interpellé pour avoir racketté un citoyen dans la circulation.

 

L’adjudant Tamba Ifono a tout d’abord été écroué dans une compagnie mobile d’intervention et de sécurité (Cmis).

 

« Nous sommes en train de sortir dans nos rangs les agents indélicats…», rappelle le directeur central de la police routière, Zakaria Camara qui précise que l’agent « indélicat » sera mis à la disposition de l’inspection générale puis au conseil de discipline.

 

Selon africguinée.com, l’adjudant Tamba Ifono, n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il explique avoir interpellé un chauffeur au volant de sa voiture sans la ceinture de sécurité.

 

« Hier j’ai interpelé un chauffeur au volant qui n’avait pas sa ceinture de sécurité. Il a garé sa voiture, il m’a remis les documents. J’ai remarqué que son permis n’est pas signé. Il m’a prié de le pardonner en disant qu’il a oublié de signer (…) Je lui ai rendu ses documents », justifie-t-il.

 

Les rackets de police sont fréquents dans la circulation surtout à Conakry. Des citoyens se plaignent de rackets en longueur de journée par des policiers indélicats, en violation de l’éthique et de la déontologie policière.


À LA UNE

Retour en haut