› International

RDC: le gouvernement annonce le rétablissement des services Internet et SMS

© Droits réservés

Ils avaient été interrompus pendant deux jours pour « sécurité d’État »

 

Kinshasa a annoncé, lundi soir, le rétablissement du services internet et SMS pour les utilisateurs de la téléphonie mobile après deux jours d’interruption de ces derniers en raison de « sécurité d’État ».

Le ministre Congolais de postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), Emery Okundji Ndjovu, a indiqué que « le rétablissement d’internet et de SMS interviendra à partir de 23 heures de Kinshasa (22 heures GMT) ce lundi ».

Joint au téléphone par Anadolu, Ndjovu a affirmé que les circonstances qui ont justifié la prise de cette mesure ont été évaluées par son ministère et qu’ il a été décidé de rétablir l’accès à internet et aux SMS sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo .

« Je confirme qu’à partir de 23 heures de Kinshasa les habitants de la RDC peuvent réutiliser les services internet et SMS comme d’habitude » a-t-il précisé.

Le ministre Congolais a de nouveau expliqué que la suspension des services avait eu lieu en vue de garantir aux populations congolaises une sécurité pendant les festivités de fin d’année face à la menace d’appels à manifestions.

Pendant les deux jours d’interruption de ces moyens de communication, seuls les abonnés aux services internet via satellite avaient accès à internet. Certains habitants de villes congolaises frontalières des neufs pays limitrophes s’étaient procurés des puces de réseaux cellulaires transfrontaliers pour rester connecter pendant ces deux jours de black-out.

L’appel à manifester le 31 décembre, lancé par le comité laïc de coordination, une structure de l’Église Catholique soutenue par la majorité des mouvements citoyens et de partis de l’opposition congolaise a été largement suivi, notamment dans la ville de Kinshasa, capitale du pays.

Les forces de l’ordre et de sécurité ont été accusées d’avoir fait recours à l’usage disproportionné de force face aux manifestants pacifiques. Alors que la mission de l’ONU en RDC a avancé le bilan de huit morts, plusieurs blessés et 123 arrestations, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé Kinshasa à la retenue et les forces de l’ordre et de sécurité à respecter et garantir la liberté de manifestation aux populations congolaises.

Bon plan
Publié le 19.04.2021

A la découverte de FOUTA-DJALON

Ensemble de hauts plateaux situés en Guinée, le Fouta-Djalon, souvent appelé le « château-d'eau de l'Afrique de l'Ouest » couvre environ 80 000 kilomètres carrés. Cet ensemble est…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut