Politique › Sécurité

Recrutement militaire : plus de 600 postulants pour à Faranah

Candidat venant déposer leurs dossiers pour le recrutement de l'armée.

Dans le cadre du rajeunissement de l’armée guinéenne, le gouvernement a lancé une opération de recrutement.

A Faranah, en Haute Guinée, des milliers de jeunes venus de tous les horizons de la préfecture s’activent pour déposer leurs dossiers. Les opérations ont effectivement démarré ce mercredi 27 février au centre culturel. Depuis le début de ces opérations, les postulants prennent d’assaut la cour du centre culturel à partir de 5 heures du matin. La commission en charge de collecte de ces dossiers, rencontre d’énormes difficultés. Face à cette situation, le président de ladite commission fustige certains comportements. « On n’a pas dit que quand tu déposes ton dossier que tu es recruté dans l’armée. Depuis 2 heures du matin certains sont venus ici et moi, je suis venu ici depuis 6 heures du matin. J’ai dit aux postulants de ne pas  donner un franc à un membre de la commission. Ce matin, j’ai trouvé qu’un postulant a donné 10 mille francs à un membre de la commission. J’ai mis ce dernier à la disposition de la gendarmerie parce que c’est une corruption. Ici à Faranah, on n’a rien, on est pauvre. Mon équipe n’est pas prête à cautionner la corruption. Nous invitons les parents de ne pas entretenir la corruption, le préfet est ferme là-dessus. En plus, il faut que les dossiers soient bien constitués. Nous avons dans certains dossiers où les certificats de résidence sont photocopiés. Les chefs de quartiers ont laissé les certificats de résidence dans les mains de leurs enfants. Ces derniers font les photocopies et les revendent à 10 mille fg voire de plus. Les contrôleurs qui viennent, s’il y a des anomalies dans un dossier, ils vont rejeter. On est là pour les aider mais non contre eux », a soutenu Florentin Sagno.


 

À LA UNE
Retour en haut