Opinions › Tribune

Récurrence de crises en Guinée : le GOHA condamne et prévient (Déclaration)

Le Groupe Organisé des Hommes d’Affaires(GOHA) constate avec amertume que les crises devenues récurrentes dans notre pays depuis près d’une décennie ne font que s’aggraver et peinent à trouver des solutions durables.

Par ailleurs, ces crises font peser d’énormes menaces sur les personnes et les biens des opérateurs économiques exerçant en république de Guinée. En témoignent les commerces pillés à Kindia ou encore ceux fermés régulièrement dans les grandes villes du pays, par suite de crainte d’être vandalisés.

Le GOHA a toujours insisté sur le fait que ces crises et leurs conséquences compromettent la sécurité des investissements dans notre pays et constituent  un frein à la prospérité des activités économiques.

C’est pourquoi, le GOHA invite toutes les parties concernées à cesser de prendre le peuple en otage et à retourner à la table de négociations pour qu’enfin une solution durable soit trouvée et que le pays sorte de ce cycle infernal de crises.

Le GOHA condamne avec la dernière énergie les propos et actes indignes de certaines personnes qui, en cette période de crise, se comportent comme marchands de la violence, de l’ethnocentrisme et de la haine, dans le seul but de diviser le peuple pour des raisons inavouées.

Pour cela, le GOHA invite toutes les organisations de défense des droits de l’homme, les organisations internationales ainsi que la diaspora guinéenne à traquer ces individus où qu’ils se trouvent afin d’engager des poursuites judicaires à leur encontre pour que cesse leur nuisance à l’égard du peuple guinéen qui n’en a pas besoin.

Pour sa part, le GOHA envisage des actions pour démasquer ces marchands de la division et de la haine, et se prononcera le moment venu, sur les actions qu’il compte entreprendre pour les mettre hors d’état de nuire.


Le GOHA interpelle l’Etat à jouer pleinement son rôle régalien qui consiste à protéger les citoyens et leurs biens sans aucune discrimination et complaisance. Car seul l’Etat est garant de cette sécurité, donc responsable de l’insécurité dans laquelle vivent les opérateurs économiques en Guinée.

En outre, le GOHA invite tous les opérateurs économiques à rester solidaires et vigilants face à ces crises pour la sauvegarde de leurs personnes et de leurs biens. Des actions pour exprimer le mécontentement des opérateurs économiques face aux effets de ces crises sont envisagées et le GOHA vous en informera en temps utiles.

Le GOHA réaffirme sa position qui consiste à dire que «  sans sécurité, pas d’investissements ; et sans investissements, pas de croissance économique. Pas de croissance économique, vive la pauvreté ».

Conakry le 23 Octobre 2018

Le président du GOHA: Chérif Mohamed Abdallah.

À LA UNE
Retour en haut