Société › Education

Rentrée scolaire 2018-2019 : le MEN-A lance les travaux du comité national de pilotage de l’Education

Il s’agit de la 3ème et dernière étape des sessions de concertations des acteurs sur l’éducation . Elle regroupe pendant deux jours, les inspecteurs régionaux de l’éducation, les cadres du MEN-A,les partenaires sociaux,techniques et financiers.

Autour de la table la soixantaine de participants va passer au peigne fin les recommandations faites par les structures déconcentrées pendant leurs sessions notamment les DPE et IRE. Spécifiquement,il s’agira de partager et de prendre en compte toutes les dispositions et recommandations jugées adaptées et efficientes lors des CPPE et CRPE en vue de les intégrer dans les priorités du département pour l’année scolaire prochaine .

Parmi les thématiques prioritaires à débattre,figure le partage du contenu de la lettre de mission de Monsieur le premier pour le MEN-A et valider les conclusions issues des CPPE et CRPE :
les leçons tirées du bilan de l’année scolaire écoulée,notamment l’impact des crises sur les résultats et le calendrier scolaire;

les causes de l’échec scolaire et des pistes d’amélioration du rendement scolaire notamment des examens nationaux;

le processus d’amélioration de l’enseignement apprentissage;

les besoins en enseignants exprimés par le DPE et DCE conformément à la carte scolaire;

la participation communautaire à la vie de l’école;


les mesures correctives par rapport aux indicateurs de performance en termes d’accès,de taux de

redoublement,d’achèvement,d’ abandon et de réussite;

l’etat des cantines scolaires etc

Dans son discours ,le Ministre de l’éducation nationale a invité les participants à donner le meilleur d’eux même pour la réussite de ces journées de concertations.A ses côtés, son homologue de l’administration du territoire et de la décentralisation. Gl Bourema Condé qui a ouvert les travaux au nom du premier Ministre, a félicité le MEN-A et tous ses partenaires pour les travaux qui ont abouti à ce comité national.

Il reste rassuré que les conclusions de cette dernière étape du processus permettrons de résoudre les grands problèmes qui assaillent le système éducatif guinéen.

Quand aux partenaires sociaux, techniqueet financiers,ils se félicitent de leurs participations à ce comité depuis le niveau préfectoral.Ils ne comptent ménager aucun effort pour la réussite des travaux.

La rencontre prendra fin demain mardi à Conakry par des recommandations qui vont servir de feuille de route pour l’année scolaire 2018-2019.

À LA UNE
Retour en haut