Société › Education

Rentrée scolaire: les élèves font l’école buissonnière au Lycée Senghor de Yimbaya

Une école (c)Droits réservés

Officiellement prévue ce jeudi, 03 octobre 2019, la reprise des cours n’a pas été effective dans la plupart des écoles du pays.

Le lycée Léopold Sédar Senghor de Yimbaya, située dans la commune de Matoto est désert ce 03 octobre. Et pour cause, les élèves n’ont pas répondu présent, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Dans cet établissement scolaire, les responsables ont tenu à ce que la rentrée scolaire soit effective dès ce jeudi. C’est pourquoi, le proviseur et le personnel d’encadrement ont mis en place toutes les dispositions nécessaires à cet effet. Et, ce jeudi matin, ils ont rallié tôt l’école avec tous les enseignants. Mais, les élèves, eux, n’étaient pas au rendez-vous. Conséquence, aucun cours n’a pu être dispensé en cette première journée dans cette école.

« Tous les professeurs qui étaient programmés ce matin sont venus. J’ai compris qu’ils sont animés d’un engouement, qu’ils ont le souci de prendre en charge leurs apprenants, qui ont soif d’apprendre et qui veulent aller loin. Donc, ils sont venus nombreux, même ceux qui n’étaient pas programmés sont venus. Mais, les élèves ne sont pas venus. Cela relève de la responsabilité des parents. Sinon nous nous sommes prêts et nous n’attendons que les élèves pour commencer les cours », a déclaré Amara Balato Keïta, le proviseur du lycée Senghor de Yimbaya.

Cette absence des élèves n’est pas propre seulement à cette école secondaire. C’est une réalité qui touche quasiment tous les établissements scolaires du pays. Et, elle n’est pas non plus nouvelle. Chaque année, si la rentrée scolaire intervient en milieu de semaine, les élèves attendent le lundi suivant pour reprendre le chemin des classes.


À LA UNE

Retour en haut