Politique › Actualité

Report des législatives en Guinée: L’oif vole au secours de la Ceni

Les élections législatives reportées (c) Droits réservés

L’envoyé spécial de la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) a annoncé, ce lundi 21 octobre, l’impossibilité d’organiser les législatives à la date du 28 décembre prochain. Ceci en lieu et place de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

 

Tieman Hubert Coulibaly, dépêché à Conakry par la patronne de l’OIF Louise Mushikiwabo, affirme que les insuffisances qui ont été constatées dans le fichier électoral devront être corrigées par la Ceni avant d’aller aux législatives, relève visionguinee.Info.

«Il s’agit là d’un travail technique extrêmement important qui doit être fait afin que le fichier électoral puisse être un exemple. Ce constat a été fait sur la base d’un audit auquel L’Oif a participé», rappelle l’ancien malien des Affaires étrangères.

Il assure que la Ceni s’attèle à mettre en œuvre des recommandations formulées par les experts qui ont réalisé l’audit du fichier électoral. «Il faut prendre le temps de le faire (…). Il ne faut pas que nous allions très vite et que nous laissions derrière nous des difficultés», suggère-t-il.

Procéder à l’enrôlement et à toutes les corrections dans le fichier, ajoute-t-il, «c’est un gros travail et nous voulons qu’il soit bien fait pour éviter tout malentendu et toute crispation qui viendrait compliquer davantage les débats politiques».

La Ceni, selon L’Oif, s’est dotée d’équipements à la pointe de la technologie pour conduire de façon transparente tout le processus électoral.

L’envoyé spécial de L’Oif a réaffirmé la disponibilité de son institution à accompagner le processus électoral en Guinée.


À LA UNE

Retour en haut