Société › Faits divers

Riposte contre la Covid-19 à Kouroussa: Le DPS rejette toute accusation de détournement de fonds

Accusée de détournement des kits sanitaires d’une valeur de 200 millions de fg destinés à la riposte contre le Covid-19 , la directrice préfectorale de la santé de la préfecture de Kouroussa, Dr. Aissata Condé a affirmé mercredi, 17 juin 2020 qu’elle n’est associée ni de près ni de loin à cette affaire.

Selon Dr. Aissata Condé, depuis l’apparition du premier cas confirmé du COVID-19, le 12 mars dernier, la Direction Préfectorale de la Santé (DPS) à travers l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) a déployé une batterie de mesures pour freiner la propagation de la pandémie à l’intérieur du pays.
A la question de savoir quel est le montant total déclaré, certains parlent de 50 millions et d’autres de 200 millions francs guinéens, surtout les agents de Médecins Sans Frontière (MSF).

Elle a insisté qu’à aucun moment, elle n’a été associée à la gestion de quelconque argent venant de qui que ce soit dans le cadre de la riposte contre la pandémie de COVID-19 contrairement à ce que certains racontent.
« Je n’ai été ni de près ou ni de loin associée à l’utilisation d’une somme quel que soit sa provenance ; toutes les preuves ont été étalées et devant le gouverneur j’ai répété la même chose. Le fait de mener toutes ces actions sans associer la DPS m’a vexée et j’ai rendu compte à la hiérarchie », a-t-elle ajouté.
« Pour coordonner les efforts déployés dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, les directions préfectorales de la santé ont élaborés des plans de riposte pour freiner la maladie. Des dispositions ont été prises dès la déclaration de la maladie dans notre pays ; ces dispositions sont à l’image de celles qui ont été utilisées contre la maladie d’Ebola », a dit la DPS de Kouroussa
Dr. Aissata Condé a précisé que depuis l’apparition de la maladie en Guinée, les autorités préfectorales de la santé n’ont reçu aucun appui en termes de ressources financières par rapport au plan de riposte concocté par la préfecture de Kouroussa.
« Ce sont les anciens kits sanitaires obtenus dans le cadre de la riposte contre l’épidémie d’Ebola que nous avons installés au niveau des barrages sanitaires ; et ces kits ne sont pas gérés par la DPS ils sont gérés directement par MSF qui travaille avec nous comme partenaire d’appui ».
« Nous organisons des réunions hebdomadaires avec nos partenaires comme : CRS, MSF et Plan Guinée ; au cours de ces réunions nous faisons l’état des lieux de la riposte. A la surprise générale, nos partenaires nous ont annoncé avoir mobilisé la somme de 42 millions de francs guinéens et il m’a été demandé de justifier les dépenses effectuées avec cette somme » a conclu Dr Aissata Condé.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut