International › APA

Riziculture: un « village semencier » en construction à Dabakala, dans le nord ivoirien

Un « village semencier » actuellement en construction à Dabakala, une ville située dans le nord ivoirien, devrait bientôt permettre de produire plusieurs tonnes de semences de base pour le pays et la sous-région.

Le projet a été présenté le 24 février par un opérateur économique américain à Dabakala, ville située dans la région du Hambol à plus de 500 kilomètres d’Abidjan, au siège de la société MANY (Mother Africa Needs You), rapporte une note d’information transmise à APA.

MANY qui signifie en français « La mère Afrique a besoin de toi », est une initiative d’envergure incitant la diaspora noire américaine à venir investir en Afrique en vue du développement du continent. 

M. Tiahmo  Rauf, promoteur et PDG de ladite la société, a expliqué que l’objectif est l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire du pays en riz, ce qui est possible mais, elle doit permettre aux riziculteurs de vivre décemment des fruits de leurs labeurs. 

« A travers la réalisation de notre projet, nous souhaitons apporter notre contribution pour aider les agriculteurs à ne rien envier aux citadins. Il s’agit d’une invite aux jeunes en quête d’emplois en ville à retourner à la terre », a-t-il déclaré.   

« Nous voulons être une solution contre l’immigration irrégulière et cela commence par l’octroi de semences de qualité, d’engrais, d’herbicides et d’insecticides. Notre société souhaite améliorer les travaux des agriculteurs grâce à la modernisation », a-t-il ajouté.   

Ce projet devrait permettre en outre « la mécanisation, utilisation de drones pour faire la cartographie des champs, et le rachat des productions de semences à 300 francs le kilogramme contre  250 francs régulièrement pratiqué ».   

Il a salué l’Etat de Côte d’Ivoire et le Projet d’urgence CORIS / GIZ / AfricaRice qui ont permis de lancer leurs activités dans le Hambol. 

Pour sa part, Dr Bèye Amadou, partenaire de M. Tiahmo, a assuré que les semences qui seront produites à Dabakala auront le label de qualité et pourront être vendues même dans la sous-région. 

« Nos variétés sont résilientes aux changements climatiques. Certaines parmi elles devront permettre aux agriculteurs de produire du riz deux à trois fois par an. Ce riz sera tracé et permettra d’avoir des données statistiques fiables », a-t-il poursuivi.  

Pour Ernst Zippel, Coordonnateur régional du projet CORIS / GIZ / AfricaRice,  le « Village semencier » est une aubaine pour Dabakala. Sa structure envisage d’accompagner le projet.

Selon lui, le projet du village semencier devrait favoriser la production de 160 tonnes de semences de base qui serviront à produire dans un an environ un million de tonnes de paddy, beaucoup prisé en Côte d’Ivoire. 

Quant à Diomandé Bakary, directeur régional de la promotion de la  riziculture du Hambol, il a fait savoir que l’Etat de Côte d’Ivoire dépense chaque année environ 500 milliards de francs CFA dans l’importation du riz.  

Ouattara Soumaïla, président de la coopérative de production de riz de Dabakala affiche sa fierté pour ce projet. Il révèle avoir cédé sa plantation d’anacarde à son frère pour se lancer dans la production de riz. 

« L’année dernière j’ai produit 30 tonnes sur mes 7 hectares. Le prix bord champ était fixé entre 125 et 150 francs », rapporte-t-il. Avec le projet il se dit ravi de ce que la semence sera achetée à 300 francs le kilogramme. 

Suite aux différentes allocutions, les officiels ont eu droit à une visite guidée sur le terrain qui les a conduits à 7 km de la ville sur le site de réalisation des productions de semences. Ensuite, les magasins d’engrais et de semences ainsi que l’usine en construction ont été présentés. MANY et ses partenaires (CORIS, GIZ, AfricaRice) envisagent de faire de l’autosuffisance en riz une réalité en Côte d’Ivoire.

Bon plan
Publié le 19.04.2021

A la découverte de FOUTA-DJALON

Ensemble de hauts plateaux situés en Guinée, le Fouta-Djalon, souvent appelé le « château-d'eau de l'Afrique de l'Ouest » couvre environ 80 000 kilomètres carrés. Cet ensemble est…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut