› Culture

Sansy Kaba à la clôture des 72h du livre

Les rideaux sont tombés jeudi, 25 Avril, sur la 11ème édition des 72heures du livre à Prima Center, dans la commune de Ratoma.

Prenant la parole, le directeur général des éditions l’Harmattan, Sansy Kaba Diakité a remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite, dit-il, de l’événement. « Nous avons relevé le défi de la mobilisation, le défi de l’organisation. Je voudrais à cet instant remercier l’ensemble des bénévoles qui ont accepté de s’impliquer dans l’organisation de cette 11ème édition. Je voudrais remercier le monde du secteur du livre, les éditeurs venus d’ailleurs, les éditeurs guinéens, les libraires, les bibliothécaires. Également, les écrivains guinéens qui ont démontré que le livre à sa place dans notre beau pays la Guinée. Ils ont fait des dédicaces, des rencontres, ils ont lu des textes dans les écoles et dans les universités. La Guinée a la possibilité d’être prochainement la capitale africaine du livre. Les partenaires institutionnels sont avec nous. Ce qui nous a manqué, c’est la volonté du chef de l’État qui a accepté de rendre visite aux amoureux du livre et pour dire, qu’il soutient officiellement le projet Conakry capitale africaine du livre. Vous avez vu la délégation malienne parce que le Mali était pays d’honneur, le Mali a fait une participation remarquable. Cette 11ème édition a permis de mettre les fondements, la renaissance de la culture du livre en Guinée. Nous sommes très satisfaits de ce qui s’est passé et je voudrais vous dire que c’est possible si on se donne les mains, dans les dix premières années, Conakry sera la capitale africaine du livre ».


À LA UNE
Retour en haut