Santé › Actualité

Santé: Pyramax, un nouveau produit antipaludique lancé à Conakry

(c) journaldeconakry.com

Le paludisme est une maladie infectieuse due aux parasites. Il constitue 1/3 des causes de  consultations dans les hôpitaux. En Guinée, 44% de la population avait le paludisme en 2012. Depuis 2016, 15% de la population vit avec le paludisme. Cette baisse de la prévalence du paludisme  est due à plusieurs mesures. Près de 13 millions de moustiquaires imprégnées ont été partagé à la population entre 2013 et 2016.

Dans le cadre de la réduction de ce taux de prévalence du paludisme en Guinée, Shing PoongPharm, laboratoire  coréen, fabriquant de médicaments vient de lancer à Conakry, un nouveau produit anti paludique appelé Pyramax.

Pyramax est rendu disponible grâce à la firme pharmaceutique Shing poung pharma.  C’est le résultat de 17 ans de recherche scientifique.

Pyramax est un médicament antipaludique fait d’une combinaison de fixe de pyronaridine-artesunate.

Amadou Sank Diallo médecin et chef de département de médecine interne au CHU Donka se montre optimiste quant à l’efficacité de ce nouveau produit.

« On nous a présenté beaucoup de recherches. Des recherches ou même la Guinée a participé qui ont montré des résultats très probants. Il reste maintenant en tant que prescripteur de nous mettre à la tâche et de voir ce que ce médicament représente. »

En dépit des efforts fournis jusque-là,  le paludisme reste l’une des causes de mortalité et de morbidité en Guinée. Il représente 29 à 34% des cas de consultation dans les structures sanitaires.  En 2017, 1145 cas de décès dus au paludisme ont été enregistrés. Les experts du domaine disent apprécier ce nouvel arrivage de Pyramax qui selon eux,  va augmenter le taux de réussite dans le traitement du palu.

Dr Beavogui Abdoul Hamid, médecin, spécialiste en parasitologie se réjouit.

« La plupart des anti paludéens qui existent éprouvent une certaine résistance.  Nous venons de lancer dans cette optique, une nouvelle molécule qui est très efficace contre toutes les espèces de plasmodium et qui est bien toléré sur le plan empathique ».

Pyramax est approuvé par les hautes autorités sanitaires européennes dont l’organisation mondiale de la santé (OMS).


René Kazetien, directeur des opérations à  Shing Poung pharma parle de l’efficacité de son produit.

« C’est un médicament qui est très bien toléré et qui a une protection longue pour les patients afin d’éviter des infections. C’est le médicament de l’élimination.  Je pense que les populations qui l’utiliseront ou les médecins qui le prescriront trouveront que Pyramax est le médicament meilleur en Afrique et j’espère que les enfants auront la vie sauve grâce à ce médicament ».

Ce médicament figure désormais dans la liste de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pyramax est aussi sollicité par Médecin sans frontière (MSF) pour être utilisé dans la lutte contre Ebola qui sévit actuellement en RDC. Pyramax est un médicament qui se prend une fois par jour pendant trois jours. Un paquet contient 90 comprimés.  Il est recommandé pour les adultes ainsi que pour les enfants.

Selon ses concepteurs,  même un client qui a faim peut prendre le Pyramax.

Cette présentation est la quatrième du genre en Afrique pour le lancement de ce produit.

Durant trois heures, les professionnels de la santé ont débattus de long en large sur la situation du paludisme en Guinée et le rôle que ce nouveau produit peut apporter aux patients guinéens.

La balle est désormais dans le camp du gouvernement guinéen pour faciliter l’accessibilité des citoyens à ce nouveau médicament.

Pyramax est désormais disponible chez les grossistes. Pour l’instant,  son prix est en négociation avec les autorités.

À LA UNE
Retour en haut