International › APA

Sénégal : poursuite de la dynamique de baisse des prix à la consommation

La dynamique de baisse des prix à la consommation au Sénégal observé durant l’année 2017, s’est poursuivie en janvier 2018 avec un repli de 1,1%, rapporte une note de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) reçue samedi à APA.Selon l’ANSD, « cette évolution résulte principalement de la baisse des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées, des services de santé et des boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants».

En variation annuelle les prix à la consommation se sont toutefois relevés de 1,8%. Les prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées ont en effet chuté de 3,2% en rythme mensuel, sous l’effet principalement de la diminution de ceux des légumes frais en fruits ou racines (moins 15,9%), des tubercules et plantains (moins 10,9%), des légumes frais en feuilles (moins 7,3%), des poissons frais (moins 15,5%) et des agrumes (moins 5,1%).
selon l’ANSD, l’offre plus abondante en légumes, poissons et fruits explique l’évolution des prix des produits alimentaires.

Toutefois, cette tendance à la baisse est amoindrie par le renchérissement des légumes secs et oléagineux (plus 7,3%), des farines, semoules et gruaux (plus 5,9%), des céréales non transformées (plus 2,6%), du sucre (plus 1,1%) et de l’huile (plus 0,8%).

En variation annuelle, les prix de la fonction se sont accrus de 5,7%. De leur coté, les prix des services de santé se sont repliés de 0,3%, à la suite de la baisse des prix des médicaments traditionnels (moins 3,3%) et des appareils et matériels thérapeutiques (moins 1,0%).


En variation annuelle, ils sont demeurés quasi stables.

Quant aux prix des boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants, ils ont reculé de 0,2%, sous l’effet de la contraction de ceux du vin et boissons fermentées (moins 1,5%), de la bière (moins 0,7%) et dans une moindre mesure, des tabacs et stupéfiants (moins 0,1%). En glissement annuel, ils se sont réduits de 0,3%.

Selon l’ANSD, le repli des prix des appareils de réception, enregistrement et reproduction (moins 0,7%) est à l’origine de celui des prix des biens et services de loisirs et culture (moins 0,1%).

En variation annuelle, ils sont cependant restés quasi stables.

À LA UNE
Retour en haut