Santé › Actualité

Sensibilisation sur la SR, la PF et les VBG : 10.000 personnes touchées à Conakry

(c) AGP

Le président de l’ONG, Club des Amis du Monde (CAM), Boubacar Sylla a accordé un entretien à l’AGP, mardi, 16 janvier 2018, à Conakry, pour parler des activités de sensibilisation de proximité sur la Santé Reproductive (SR), la Planification Familiale (PF) et les Violences Basées sur le Genre (VBG), effectuées par son ONG, en décembre 2017, dans la Région spéciale de Conakry.

Au cours de l’entretien, le président de l’ONG, CAM a indiqué, que le projet de sensibilisation de proximité sur la SR, la PF et les VBG, fait par sa structure à Conakry, a visé le renforcement des capacités du personnel de l’ONG. Il a été financé par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

«D’abord, il a visé la formation en gestion axée sur les résultats. C’est-à-dire, en technique de montage de projets, le suivi et évaluation. On a mobilisé 20 agents du CAM sur 10 qui étaient prévus pour la formation. Ils sont venus des bureaux de l’ONG dans les différentes Régions de la République de Guinée.

Ensuite, nous avons formé 30 agents du CAM sur 10 prévus, durant 05 jours, que nous appelons les animateurs relais et les superviseurs. Ils ont assuré la communication sur le changement de comportements par rapport aux violences faites aux femmes, les maladies sexuellement transmissibles, la PF.


A l’issu de ces formations, nous avons fait deux (02) grandes mobilisations sociales dans les communes de Dixinn et de Ratoma à Conakry, pour voir si les agents formés ont pu comprendre quelques choses. Nous avons mobilisé au total 7.522 personnes, dont 5.000 femmes», a fait savoir Boubacar Sylla.

Il a ajouté : «Nous avons aussi travaillé dans les Salons de couture et de coiffure dans les cinq (05) communes de Conakry, avec 20 agents du CAM, dont 15 animateurs et 05 superviseurs. Le nombre de personnes touchées faisait 3.000. On peut estimer au total 10.000 personnes touchées directement par les activités de mobilisation sociale et de sensibilisation dans la ville de Conakry».

Selon le président de l’ONG, Club des Amis du Monde (CAM), Boubacar Sylla, «le plus important dans cette dynamique de mobilisation sociale, c’est le niveau d’implication des autorités locales de Dixinn et de Ratoma. C’était un indice important, que nous avons évalué durant la mise en œuvre des activités sur le terrain. On a dépassé les objectifs visés, puisqu’il y a eu une amélioration des conditions sur lesquelles on était engagé».

À LA UNE
Retour en haut