Eco et Business › Energie

Signature du contrat commercial pour le barrage de Koukoutamba

Signature du contrat commercial pour le barrage de Koukoutamba

Le contrat commercial du projet d’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba a été signé ce mardi 26 février 2019 entre l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et la société chinoise « Sinohydro ».

La  cérémonie qui s’est tenue dans un grand réceptif hôtelier de la place a connu la présence d’éminentes personnalités institutionnelles, diplomatiques et gouvernementales. Rappelons que  l’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba est prévu en territoire guinéen sur le Bafing, principal affluent du fleuve Sénégal, à environ 570 km au nord-est de Conakry. Il se compose selon les spécialistes, principalement du barrage de lignes HT de transport d’énergie, d’une route d’accès de 150 km et de la cité du Maître de l’ouvrage.

Dans son allocution de circonstance, le ministre guinéen de l’Energie et de l’Hydraulique, par ailleurs, président du conseil des ministres de l’OMVS, Cheick Taliby Sylla n’a pas manqué d’adresser ses remerciements aux différentes parties du projet: « La tenue à Conakry de la cérémonie de signature du contrat commercial de l’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba, en Guinée est pour nous un réel motif de fierté et de satisfaction. Je me souviens, lors de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements tenue à Conakry, les objectifs qui ont été assignés au conseil des ministres et au Haut-Commissariat de l’OMVS sont en train d’être atteints. L’un des objectifs phares de cette conférence était la réalisation du barrage hydroélectrique de Koukoutamba sur le territoire guinéen. Ce barrage sera le plus important de tous ouvrages réalisés par l’OMVS depuis sa création ». Pour sa part, le Haut-Commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Semega dira que la réalisation des projets d’infrastructures structurants de l’OMVS est une contribution essentielle au développement socio-économique de nos pays.

Plus loin, il a précisé qu’en plus de l’électricité, le projet inclut la construction d’une route de 150 km partant de Labé au site du barrage via la préfecture de Tougué, un pont de 180 m et une cité du maître d’ouvrage. « Le coût de construction de l’aménagement est chiffré à 812 798 559 01 dollars TTC. Et la capacité du barrage sera de 294 MW », a ajouté le Haut-Commissaire. De son côté, le PDG de la société chinoise « Sinohydro », Ding Zheng Guo a rassuré que son entreprise est spécialiste en réalisation de grandes infrastructures hydroélectriques. « Par conséquent, soyez rassurés que nous travaillerons dans les règles de l’art pour faire de ce barrage un vrai fruit de coopération(…) » Prenant la parole, le président Alpha Condé s’est réjoui de cette signature, avant de préciser : « Je voudrais d’abord remercier l’équipe de l’OMVS pour avoir conduit ce projet jusqu’à ce niveau. Car, ça n’a pas été facile, nous avons été confrontés aux problèmes environnementaux qui nous ont retardés au moins pendant trois ans. Je remercie également la société sinohydro et nous espérons qu’elle va commencer les travaux sans attendre le financement d’Eximbank… »

À LIRE AUSSI

>
Zapping Actu International
À LA UNE
>
Retour en haut