Eco et Business › Energie

Sommet de l’ONU: L’Energie au cœur du discours d’Alpha Condé

Le président de la République prend part au forum politique de haut niveau pour le développement durable  de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Les travaux sont essentiellement consacrés aux questions du développement durable.  Sur place, le président guinéen porte la voix du continent africain sur la  problématique des énergies renouvelables.

Dans le cadre de l’accélération des objectifs du développement de l’agenda 2030,  le coordinateur en charge de l’initiative africaine pour les énergies renouvelables a été invité par les Nations Unies pour représenter le continent.


Alpha Condé a expliqué de long en large la situation des énergies renouvelables en Afrique. « Ma présence parmi vous traduit mon engagement à échanger  avec vous sur des avancées de la mise en œuvre de l’exercice de l’agenda des objectifs du plan de développement durable de l’agenda 2030 et l’accord climatique sur le changement climatique sont essentiels pour l’avenir juste et équitable du monde.  Aujourd’hui, c’est plus d’un milliard d’individus qui n’ont pas accès à ce droit élémentaire qui est l’énergie pour vivre normalement.  Conscient de cela, les chefs d’Etat africains ont décidé de parler d’une seule voix en 2015 à Paris lors du CUP21 en créant l’initiative pour l’Afrique sur l’énergie renouvelable. En tant que coordinateur de l’Union Africaine pour les énergies renouvelables,  je me dois de rappeler son rôle essentiel pour les objectifs du développement durable d’ici 2030. Nous ambitionnons de produire à partir de sources d’énergies renouvelables de 10 gw d’ici 2030 et 300gw à l’horizon 2040. Avec l’énergie l’Afrique pourra envisager un avenir réussi et sera le continent de la réussite pour les jeunes et les femmes. Dans le cas contraire, nos jeunes continueront à aller vers la lumière et malheureusement à mourir en méditerranée. Cette migration qui fait la une des actualités dans le monde, est une nouvelle forme de l’esclavage. Il est de meilleur monde que chez soi et qu’au près des soi mais faut-il avoir les mêmes droits universels qu’ailleurs  et l’énergie est ce droit essentiel qui manque encore à l’Afrique. Avec cette énergie,  l’Afrique pourra offrir à sa jeunesse et à ses hommes et femmes la clef de cet avenir meilleur. Mon conseil d’administration a déjà approuvé  24 programmes et projets d’investissement prioritaires avec une capitale de produire à terme 1,7gw pour un total de 4millions de dollars d’investissement prévu. À noter que 2 milliards ont déjà été engagé par les bailleurs de fonds dont 300millions d’euros de dons de la commission européenne…. »

« Ses investissements ont été préparé et proposé avec l’ensemble des partenaires techniques et financiers,  l’AFD, KFW et la BAD. …D’ici la fin de l’été, les cinq régions de l’Afrique auront leurs consultations afin de travailler à une feuille de route précise devant lever les barrières et créer des conditions nécessaires à une opérationnalisation du portefeuille du projet. Le conseil d’administration prendra les mesures idoines pour accélérer la mise en œuvre comme il se doit…. » a promis Alpha Condé, président de la République de Guinée.

À LA UNE
Retour en haut