Politique › Justice

Soriya Bangoura : «le régime en place essaie de diviser les guinéens»

Convoqué à la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj), le fédéral de l’Ufdg à Matam, Soriya Bangoura vient de réagir à cette convocation.

«Alpha Condé a instauré le racisme, quand c’est un Soussou ou un Peul, il est convoqué. Quand c’est un Malinké comme Ousmane Kaba ou l’imam de Kindia on ne le convoque pas. Le régime en place essaie de diviser les guinéens. Nous ne sommes pas d’accord et nous n’allons pas l’accepter. On ne peut pas continuer à mentir aux guinéens, nous désunir et couper même le cordon qui nous lie et qui est le sens même de notre survie», a déclaré l’opposant à Alpha Condé.

Pour lui, « Alpha Condé n’est pas guinéen parce que quand un chef d’Etat se comporte de la sorte et viole la loi parce qu’être guinéen c’est de respecter les principes fondamentaux, mais aussi essayer de mettre la cohésion sociale à profit pour unir les guinéens », a-t-il ajouté.

Soriya Bangoura  va plus loin et indique qu’Alpha Condé est né « de père Burkinabé, mais qui est guinéen. Donc il doit se comporter en guinéen, se mettre au-dessus de la mêlée et respecter la Constitution».

Soriya Bangoura  avait été convoqué à Dcpj pour avoir qualifié le chef de l’Etat de «rebelle» et de «mercenaire».


Et il devra donc répondre, le lundi 27 août 2018, à la convocation.

«L’objet de cette convocation c’est tout simplement éliminer un candidat potentiel pour être à la mairie de Matam », selon l’accusé, tête de liste de l’Ufdg pour conquête de la mairie de Matam.

«  Je répondrai à cette convocation. Je crois que tous les guinéens se mobiliseront pour qu’on dise merde à cette injustice», a-t-il conclu.

 

À LA UNE
Retour en haut