Société › Médias

Le SPPG fait son bilan et annonce la tenue d’un congrès

(c) droits réservés

Le syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée  a été mis en place au mois de juin 2015 avec pour mission de défendre les droits des journalistes des médias prives guinéens. Cette équipe était devant la presse ce jeudi 06 septembre 2018 à Conakry. Objectif, faire le bilan du 1er mandat de l’équipe et annoncer l’organisation prochaine d’un congrès électif pour élire un nouveau bureau.

Au terme de trois ans d’activités sur le terrain, Siddy Diallo secrétaire général du syndicat de la presse privée de Guinée.

« Le 1er bilan, c’est que nous avons eu le premier syndicat de la presse privée de Guinée qui n’avait jamais existé dans le passé. Et le deuxième, c’est d’avoir légitimité ce syndicat parce qu’il ne s’agit pas d’avoir un syndicat non reconnu par les associations des patrons de presse. Pour une fois, les journalistes ont osé dénoncer les problèmes qu’ils rencontrent dans leurs rédactions. Si hier les journalistes ne parlaient que de ce qui se passe dans d’autres structures, aujourd’hui, à travers ce syndicat, les journalistes dénoncent ce qui se passe dans leurs propres maisons. La création de ce syndicat a aussi renforcé la confraternité entre les journalistes. Hier si un journaliste avait des problèmes avec la justice ou un particulier, il se battait seul mais aujourd’hui c’est tout à fait le contraire»,  explique-t-il.

Tout ceci dit-il, est à mettre à l’actif de ce syndicat, « l’organisation de la marche qui a suivi la mort de Elhadj Koula Dialo, la marche suite à la disparition du journaliste Cherif Diallo, et le projet de la convention collective qui est à 80% d’examinassions », sont aussi des acquis de cette jeune structure.

Sans langue de bois, Siddy Diallo s’est aussi exprimé sur ce qui n’a pas marché avec son équipe. « Certaines négociations avec des radios notamment avec les confrères des radios global  et bonheur fm ».

Au terme de la conférence, Siddy Diallo a annoncé l’organisation du congrès électif, car, rappelle-t-il, selon le règlement intérieur du SPPG, le bureau est élu pour un mandat de 3 ans renouvelable une seule fois.

« C’est pourquoi, ce congrès aura lieu le lundi 17 septembre prochain à la maison de la presse. Un nouveau bureau sera élu pour conduire les destinés de ce syndicat ».

Il a aussi notifié que ce sont les membres qui seront électeurs et éligibles. Pour être membre il suffit juste d’adresser une demande à l’actuel bureau  accompagné d’une somme symbolique de 10000gnf.

Le secrétaire général du SPPG a déploré le fait que le message n’a pas été compris par les journalistes que le syndicat est censé défendre dans l’exercice de leurs métiers.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut