Société › Médias

Symposium du corps d’Abdoulaye Bah : Voici les recommandations du SPPG

Le symposium du corps d’Abdoulaye Bah, journaliste au site Guineenews a eu lieu ce jeudi 21 juin 2018 au palais du peuple de Conakry de 10 heures à 13 heures.

Ce triste événement a connu la présence des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédités en Guinée, les représentants des institutions républicaines,  la classe politique,  la société civile, et la presse nationale et internationale. C’est rendre un dernier hommage à Abdoulaye Bah,  journaliste décédé le lundi 18 juin 2018 à l’hôpital de l’amitié Sino Guinéen de Kipé des suites d’un accident de la route survenu samedi dernier aux environs de 4 heures du matin pendant qu’il couvrait les travaux d’assainissement de la ville de Conakry en compagnie du ministre de la Jeunesse et celui des Transports.

À cette occasion solennelle,  le syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée (SPPG), après avoir présenté ses condoléances à la nation guinéenne,  a exigé que toute la lumière soit faite sur cet accident mortel.

« Le SPPG exige que la lumière soit faite sur les circonstances de l’accident mortel ayant coûté la vie à Abdoulaye Bah afin que les auteurs de ce carnage soient arrêtés, poursuivis et punis à la hauteur de leur forfaiture », dira Siddy Diallo, le Secrétaire général du Syndicat de la presse privée de Guinée dans un ton ferme.

« Le syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée exhorte l’État guinéen à prendre des mesures effectives et immédiates pour la prise en charge de l’évacuation de Abou Korea Kourouma qui a été accidenté avec Abdoulaye Bah alité et gravement malade. Ces malheureux incidents remet en cause la sécurité des journalistes sur le terrain », poursuit-il.

Par ailleurs,  le syndicat des professionnels de la presse privée de Guinée appelle les patrons de presse à la vigilance.

« Nous invitons l’ensemble des patrons de presse à plus de retenue dans la désignation des journalistes à des heures non élucidées et à intensifier des informations sur la question de la sécurité des journalistes sur le terrain ».

Enfin,  le SPPG sollicite que la salle de montage vidéo soit baptisée « salle Abdoulaye Bah  » en guise de reconnaissance pour sa passion pour l’audiovisuel.

Tour à tour,  ministres de la République,  députés, journalistes, membres de la famille ont succédé le haut de la tribune pour rendre un dernier hommage à notre confrère.  Tous ont témoigné la disponibilité,  le sens d’humour, la bravoure et le professionnalisme d’Abdoulaye Bah.

Après ce symposium,  le cortège funèbre a bougé pour Dinguiraye,  la ville natale du défunt.

Abdoulaye Bah sera inhumé demain vendredi après la prière de vendredi à Dinguiraye, en présence de ses parents, amis et collaborateurs.

Que son âme repose en paix.

Amine.

Bon plan
Publié le 18.03.2019

Kindia : la découverte des ‘’Eaux de Kilissi’’

Le site touristique « Les Eaux de Kilissi », situé entre Seinta et Touguikhouré, sur le chemin de la sous-préfecture de Molota, à 17 kilomètres du centre-ville…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldeconakry.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut