Société › Faits divers

Tentative d’escroquerie : Le marabout Cheick Ibrahima Sylla condamné

Image d'illustration

Le marabout dans le pétrin judiciaire à Mandiana depuis le 12 janvier 2019 a été jugé ce lundi 28 janvier 2019 matin par le palais de justice de ladite préfecture et a écopé d’une peine de 5 mois d’emprisonnement ferme et une amende de 5 millions de francs.
Ce verdict fait suite à la tentative d’escroquerie sur un montant de 3 milliards obtenus pour le financement des travaux de la grande mosquée de Mandiana. Cheik Ibrahima Sylla qui prétend avoir contribué au déblocage des travaux de construction de la mosquée de Mandiana est tombé dans les filets de la police depuis le 12 janvier 2019 à 16 h 20. Et, pour cause, ce marabout a appelé le maire de la commune (Ibrahima Sira Diakité) pour lui réclamer 75 millions de nos francs représentant les frais de ses bénédictions. Selon lui, c’est grâce à ses bénédictions, que le financement fut obtenu et qu’il lui faudra automatiquement 75 millions sans quoi le malheur va s’abattre sur la mosquée.

Au regard de ces sérieuses menaces proférées par le marabout contre sa préfecture, le maire l’invite au téléphone de venir récupérer le dit montant à Mandiana centre. Sans savoir ce qui le guettait, le marabout arrive à Mandiana sur la pointe des pieds sans se faire annoncer à ses disciples pour dit-on récupérer les 75 millions de nos francs. C’est ainsi que, le maire avise les notables et les forces de sécurité afin de tirer tout ça au clair.
Après le compte rendu de la conversation téléphonique entre le maire et Cheick Ibrahima Sylla devant la notabilité, des jeunes, des policiers et gendarmes en civil, il a été simplement mis à la disposition des agents du commissariat central de Mandiana pour des fins d’enquête. Deux semaines plutard, le marabout Cheick Ibrahima Sylla est reconnu coupable des faits d’escroquerie et a écopé ce 28 janvier 2019 une peine d’emprisonnement ferme de 5 mois et une amende de 5 millions de nos francs.


À LA UNE

Retour en haut