Politique › Justice

TPI Dixinn: Le tribunal rejette la demande de mise en liberté de AOB et cie

Le tribunal de première instance de Dixinn a repris, ce mardi 16 janvier 2018, le procès contre AOB, Fatou Badiar et Jean Guilavogui.

Ces trois sont tous accusés de tentative d’assassinat à la personne du chef de l’Etat. Ils ont vu leur demande de mise en liberté rejetée. Il y a eu également une autorisation de la partie civile à déposer une demande de sursis à statuer.

Dès au début de l’audience, le président du tribunal a rappelé à l’auditoire, la requête de la partie civile faite au tribunal, sur la déposition d’une demande d’interprétation de la décision de cassation du jugement par la Cour suprême.

Un appel contesté par les avocats de la défense qui le jugent illégal devant les nouveaux textes de loi établis en 2017.

« Avec la nouvelle loi, nous pensons que les choses ne vont plus retarder comme avant. Nous croyons fermement que dans sous peu la Cour suprême donnera sa rectification, malgré l’irrégularité, l’inexistence et le non fondement de cette demande en droit« , a affirmé Me Salifou Béavogui, avocat de la défense.


Conformément à l’article 529 du code de procédure pénale, le président du tribunal a renvoyé le procès à une date ultérieure afin que la Cour suprême statue sur la demande de suris à statuer, émise par la partie civile.

Ainsi, délibérant sur la demande des avocats de la défense, le juge a rejeté la demande de mise en liberté des trois inculpés, conformément aux articles 407 et 519 du code pénal.

» Nous prenons acte de la décision du tribunal criminel dans cette affaire, qui rejette notre énième demande de remise en liberté. En principe, dès l’arrêt de la cour suprême, nos clients devaient être libérés« , a expliqué Me Béavogui avant d’ajouter: « Nous ne baisserons pas la garde. Nous allons continuer et nous pensons que nous allons obtenir la liberté de nos clients.«

Le procès est renvoyé à une date inconnue pour le moment.

À LA UNE
Retour en haut