International › APA

Un commissaire de police limogé après la mort de 11 détenus à Ouagadougou

Pas d'image

Le Commissaire Richard Bélem, premier responsable de l’unité antidrogue de Ouagadougou où onze personnes gardées à vue ont perdu la vie en début de semaine, a été relevé mercredi de ses fonctions.Selon une proche du dossier contactée par APA, les premiers résultats de l’enquête ont révélé que ce drame serait la conséquence «d’une négligence et d’une irresponsabilité». Elle précise que le limogeage du commissaire de l’Unité antidrogue est une décision de la Direction générale de la police nationale «à titre conservatoire».

Dans un communiqué rendu public lundi soir, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou avait annoncé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités dans cette affaire.

Les informations renseignent que les onze personnes ont été retrouvées mortes à l’unité anti-drogue de la police, à Ouagadougou, le lundi 15 juillet 2019, alors qu’elles avaient été placées en garde à vue dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue. 


Ces personnes ont été interpellées durant le weekend-end du 12 au 13 juillet.  Il s’agirait de clients, de revendeurs, de fournisseurs et de consommateurs de stupéfiants.  

À LA UNE
Retour en haut