International › APA

Un groupe né du virtuel vole au secours d’un centre d’orphelins et de veuves à Abobo

Pas d'image

Le Groupe Actions Ramadan est à la recherche de quelque 122 millions FCFA pour l’extension et la réhabilitation du centre d’accueil qui abrite plus de 300 pensionnaires en situation de précarité, au quartier Abobo-Bocabo dans le Nord d’Abidjan, a appris APA des initiateurs. A l’initiative de l’Imam Ayoub Koné qui, depuis 30 ans, œuvre dans l’humanitaire, le centre Khalid Ibn Walid d’Abobo-Bocabo accueille 300 démunis dont 37 veuves et des orphelins. Composé de 4 classes qui servent également de dortoirs, la nuit tombée, l’extension et la réhabilitation de ce lieu, est plus qu’une nécessité.

Cet appel  a eu un écho favorable de plusieurs organisations et groupes comme Actions Ramadan qui rassemble 4000 bénévoles créé via Facebook dans le but d’aider les communautés en difficultés.

 « On a  décidé de faire un projet un peu plus lourd, faire la réhabilitation  et la construction de ce centre d’accueil aux veuves et orphelins. On a eu un coup de cœur pour cet endroit, au vu des conditions dans lesquelles vivent les pensionnaires », explique Mariam Dosso, la Présidente d’Action Ramadan.

Samedi, malgré la forte pluie qui s’est abattue sur la capitale économique, le Chef du projet, Aïssata Camara, a mobilisé  plusieurs membres de  ce groupe pour découvrir « ce lieu d’espoir » situé dans un quartier difficile d’accès et qui souffre  également de nombreux préjugés comme l’insécurité.

« D’un coût de 122  millions FCFA, on s’est donné une période de  8 mois pour réaliser ce challenge », relève  Mariam Dosso qui fait savoir que chaque mois, les membres de Actions Ramadan mobilisent  un montant pour appuyer le centre tout en appelant à l’appui d’autres bonnes volontés afin d’achever le projet.

Une bouffée d’oxygène pour l’Imam Ayoub Koné dont le centre « vit au jour le jour ». Cependant, le guide religieux reste « optimiste » et est « loin de se décourager » sur son projet hautement humanitaire.


A l’endroit de potentiels bienfaiteurs, Ayoub Koné, conseille  de rechercher  les vraies et bonnes cibles.

« Il faut trouver  l’endroit indiqué et avoir  des contacts directs avec ces personnes pour ne  pas  être arnaqué », prévient l’imam Koné  qui dénonce  des individus qui se sont accaparés des terrains, des mini cars de généreux donateurs à d’autres fins.

Depuis sa création en 2013, Actions Ramadan a, son actif, de nombreuses actions sociales pendant le mois béni de Ramadan  des musulmans  où  les actions de solidarités sont promues. 

A son actif notamment la réhabilitation de toilettes dans plusieurs  établissements  sanitaires, scolaires, l’appui aux malades  et accidentés de route.

Le jeûne du ramadan débuté en Côte d’Ivoire le 6 mai dernier a pris fin  lundi soir, à l’issue de l’observation du croissant lunaire. La fête de la fin du Ramadan a été célébrée dans le pays, mardi.

À LA UNE
Retour en haut