International › APA

Une réunion tripartite RDC-Angola-Rwanda en marge des obsèques de Tshisekedi

Pas d'image

Une réunion tripartite a regroupé, vendredi à N’Sele, dans la banlieue est de Kinshasa, les présidents rwandais, Paul Kagame et angolais, Joao Lourenço autour de leur homologue congolais, Félix Antoine Tshisekedi, en marque des obsèques de l’ancien opposant et père de l’actuel chef de l’Etat congolais, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, qui se déroulent dans la capitale congolaise.A cette occasion, les trois chefs de l’Etat ont décidé de « renforcer l’axe Congo-Angola-Rwanda (CAR) en y associant d’autres chefs d’Etat de la région pour trouver les voies et moyens d’éradiquer le phénomène des groupes armés congolais et étrangers ainsi que toutes les questions liées à la sécurité des Etats », lit-on dans le communiqué final sanctionnant cette rencontre.

A cet effet, la tripartite a décidé la redynamisation de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (CIRGL), « cadre idéal pour la résolution des problèmes de la sous-région », poursuit le communiqué.

Sur le plan du développement et de la coopération régionale, la réunion tripartite s’est prononcée sur l’intensification des échanges économiques et commerciaux et sur la réhabilitation du chemin de fer qui part de Kolwezi-Dilolo (sud-ouest de la RD Congo) jusqu’au port de Benguela au bord de l’océan Atlantique en Angola.

Après la tripartite, les présidents angolais et rwandais ont rejoint leur homologue congolais qui les a précédés au stade des Martyrs, où la dépouille d’Etienne Tshisekedi est exposée depuis le début de l’après-midi de vendredi en provenance de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire.


C’est pour la première fois que les chefs de l’Etat angolais et rwandais, dont les relations n’étaient pas au beau fixe avec l’ancien  président congolais, Joseph Kabila, séjournent en RD Congo depuis l’investiture, le 24 janvier 2019, de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême de son pays.

Par ailleurs, l’arrivée à Kinshasa du président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, était annoncée en fin de journée.

À LA UNE
Retour en haut